Il est de notoriété publique que l’alcool a une influence sur le sexe, bien que celle-ci varie d’une personne à l’autre.

L’effet de l’alcool

L’alcool a un effet narcotique sur le cerveau. Les inhibitions disparaissent, on devient plus libre et on ose plus. Une plus grande quantité d’alcool réduit la capacité de réaction et de coordination, mais la confiance en soi augmente de façon trompeuse. L’effet de l’alcool diffère également d’une personne à l’autre et dépend des circonstances. Les femmes, par exemple, se saoulent plus vite que les hommes.

Les risques de l’alcool

Le lendemain, vous risquez de souffrir d’une “gueule de bois” : un sentiment de fatigue, de nausée et de soif. Il peut également se produire un “black out”, c’est-à-dire que vous ne vous souvenez plus de rien après coup. Sous l’influence de l’alcool, il est plus difficile d’évaluer les risques, ce qui peut conduire à des situations dangereuses (par exemple dans la circulation). À long terme, l’abus d’alcool affecte l’ensemble du corps, ce qui peut entraîner un coma, un arrêt cardiaque et respiratoire, voire la mort. Pendant la grossesse ou l’allaitement, l’alcool peut causer des dommages à l’enfant (à naître).

Sexe sous l’influence de l’alcool

L’alcool augmente l’appétit pour le sexe, mais réduit les performances sexuelles. Il est plus difficile d’avoir une érection et le vagin devient plus sec. De plus, il est possible que vous fassiez des choses que vous regretterez plus tard et que vous ayez des rapports sexuels non protégés. Avec une utilisation excessive et prolongée, le désir sexuel diminue et l’éjaculation devient plus difficile et moins intense. Elle peut même entraîner une baisse de la fécondité.

Vous trouverez de plus amples informations sur l’alcool et les autres drogues sur le site web de la Drugline.